Derrière la porte

Les enfants à la découverte du Lycée - années scolaires 2012-13 et 2013-14

Dans la cour de leur école, il y a une porte mitoyenne à celle de la cour du lycée. Cette porte, c’est un peu comme dans Alice au pays des merveilles : personne ne la voit, mais quand on la connait, on ne voit qu’elle. Les enfants regardent par le trou de la serrure et se perdent en conjectures sur «ce qu’il y a derrière la porte ».

Étape 1 - Raconter ce qu’il y a « derrière la porte »
Pendant la première année, chaque classe est invitée à raconter « ce qu’il y a derrière la porte ». Corina Airinei prend une photo de la porte de leur côté et ils écrivent ou dessinent ce qu’ils imaginent de l’autre côté.

Étape 2 - Les contes
L’année suivante, les enfants pénètrent dans la cour du lycée pour y écouter des contes. Ils sont racontés par Olivier Villanove, conteur professionnel, et la commande qui lui est passée est de ne raconter que des histoires traditionnelles, pour contrer les édulcorations à la Disney ; et uniquement des histoires de châteaux (Belle au bois dormant et son château recouvert par la végétation, Barbe-Bleue et son palais aux portes interdites...). De là à imaginer que les enfants vont ressortir avec l’imaginaire encore plus bouillonnant sur ce lieu, il n’y a qu’un pas... Et peut être raconteront-ils ensuite à leurs parents que derrière les murs qu’ils longent tous les jours, il y a un château abandonné. De quoi faire partir la rumeur...

Étape 3 - Les dessins
En avril 2014, trois classes ont suivi un atelier avec Jonas Laclasse, plasticien habitant à Saint-Michel. Sur les murs du quartier, Jonas dessine des portes toutes simples qui génèrent immédiatement la question : si je l’ouvre, qu’est-ce que je trouve derrière ? Les enfants ont creusé la question et réfléchi - après avoir imaginé le derrière d’une porte - à mettre les passants eux-mêmes dans cette situation.