Collaborations

RESHAPE

du 1er au 4 avril 2019
Conférence de lancement au Forum Lublin en Pologne
Projet européen piloté par l'ONDA

18 au 20 septembre 2019
Workshop 1 Prague, Czech Republic

11 au 15 novembre 2019
Intensive Cluj, Romania

5 au 7 février 2020
Workshop 2 Ghent, Belgium

9 au 13 mars 2020
Intensive Zagreb, Croatia

27 au 29 mai 2020
Workshop 3 Lisbon, Portugal (Voyage annulé pour cause de COVID mais la présiode de travail a été maintenue à distance)

28 au 30 janvier 2021
RESHAPE Conference Ljubljana, Slovenia

56938146_267190437423173_2864985813429518336_o

Le projet RESHAPE piloté par l'ONDA réunit 19 structures* du spectacle vivant en Europe et Méditerranée du Sud. Il entend créer des modèles organisationnels innovants et réfléchir à des solutions concrètes pour répondre aux défis cruciaux liés à la production, à la distribution et à la présentation de pratiques artistiques contemporaines.

Caroline Melon fait partie des 40 artistes, acteurs et actrices culturelles invités à réfléchir au développeront des solutions transnationales et expérimentales pour accompagner les pratiques artistiques contemporaines. Elle participe au travail de groupe autour du thème intitulé "La valeur de l'art dans la société : comment encourager la compréhension de la valeur de l’art dans le tissu social ?"

"Des rencontres fantastiques, des contextes incroyablement différents, de Bakou à Lisbonne et de Reykjavik à Tripoli. C’est une Europe géographique, solidaire et diverse, beaucoup plus qu’administrative, qui se lit ici. Nous entamons un périple de recherche de deux ans, avec des questions autour de l’art, de la gouvernance, de fabrique sociale, tous ces mots qui peuvent être si forts et si creux à la fois. Nous sommes 40, artistes, inventeur.se.s, programmateur.trice.s, curateur.trice.s, producers, etc. Au cours de ce premier rendez vous en Pologne, nous avons bossé intensément pendant 3 jours, j’ai le cerveau qui fume, j’ai reçu deux chocs de rencontre qui m’ont bouleversée, je suis comme mes collègues pleine de doutes, de convictions, d’envie de débattre et de préciser un vocabulaire commun, emplie de peur de ne pas y arriver, de gratitude d’être là, d’excitation et de fatigue." Caroline Melon

 

La valeur de l'art dans la fabrique sociale

[Tentative de résumé de ce que recouvre pour moi cet énoncé.]

Ma première réflexion à l'écoute de cet énoncé, c'est une résistance : il faudrait donc donner à l'art, cette chose a priori non-évaluable, une valeur, et donc justifier de sa nécessité, lui par nature inutile et ne devant servir d'autre objectif que le simple fait d'exister, dans toute son imperfection.

En même temps, on sait bien que l'art sert bien souvent à asseoir un pouvoir, celui de "ceux qui savent" et justifient ainsi la domination qu'ils exercent : ce que Bourdieu appelle la "distinction".

Ma pratique s'est toujours située dans les méandres de ces réflexions : à la fois convaincue que l'art pouvait aider à vivre et à relever la tête, mais dans le même temps méfiante des instrumentalisations fabriquant juste de l'entre-soi élitiste.

Je me souviens d'une formation que j'avais conduite sur la médiation culturelle auprès de personnes en réinsertion qui souhaitaient devenir animateur.trice socio-culturel.le.  +++ Lire la suite

 

 VIEPRO-reshape-Banniere

*Partenaires : ACT Association, Bulgarie / Alt Art, Roumanie / Artemrede, Portugal / Arts and Theatre Institute, République tchèque / Balkan Express, Slovénie / British Council, Royaume-Uni / East European Performing Arts Platform, Pologne / Flanders Arts Institute, Belgique / Goethe Institute, Allemagne / Onassis Foundation, Grèce / Onda – Office national de diffusion artistique, France / Pogon Centre for Independent Culture and Youth, Croatie / Pro Helvetia, Suisse / Danish Arts Foundation, Danemark / Ettijahat, Liban / EUNIC, Belgique / Fonds Podiumkunsten/Performing Arts Fund NL, Pays-Bas / Frame Contemporary Art, Finlande / Mondriaan Fund, Pays-Bas.

-----------------------------------------------------------------------

IN SITU / Suite pour transports en commun

Atelier à Norwich (UK)
Du 4 au 8 décembre 2019
Sur l'invitation des Tombées de la nuit

e74729cb-e91f-485a-9681-81a4b185d6a9

Le réseau IN SITU apporte un soutien aux artistes à chaque étape du processus de création : de la phase de conception (Hot Houses, Résidences), jusqu’à la production (Ateliers) – les formats de réunion originaux sont constamment remaniés et redessinés pour répondre aux besoins des artistes.Les ateliers sont essentiels au développement d’un nouveau modèle de relation artiste-producteur en Europe.Leur fonction principale est de fournir du temps et de l’espace pour les discussions artistiques, l’expérimentation, la collaboration interculturelle.

Caroline Melon a été invitée par In Situ et les Tombées de la nuit à suivre la Hot House en décembre 2018, et l'Atelier à Norwich (UK) en décembre 2019.

The IN SITU network provides dynamic support to artists at every step of the creation process: from ideation phase (Hot Houses), through design phase (Residencies), all the way to production (Ateliers) – original meeting formats are constantly reshaped and redesigned to meet artists' needs. The Ateliers are key to developing a new artist-producer relationship model in Europe. Their core function is to provide time and space for artistic discussions, experimentation, cross-cultural collaboration and site-specific research.
Caroline Melon was invited by Les Tombées de la Nuit (Rennes) in the Hot House last year and in the Atelier this year.

©Anna Giribet i Argilès

  

--------------------------------------------

COLLABORATIONS ARTISTIQUES 

 

AVEC NICOLAS BONNEAU

UNE VIE POLITIQUE

Conception Nicolas Bonneau
Avec Nicolas Bonneau et Noël Mamère
Co-mise en scène Caroline Melon
Régie Xavier Trouble
Production La Volige, Cie Nicolas Bonneau

11 et 12 décembre 2018 - 20h30 - Carré-Colonnes - Blanquefort
13 décembre – 20h30 - Théâtre Le Liburnia - Libourne
14 décembre - 19h30 - Gallia théâtre - Saintes
5, 12, 19 et 26 février 2019 - Théâtre de Belleville - Paris
10 mai 2019 – Théâtre d’Auxerre
8 juin 2019 - La Canopée, scène des écritures et du spectacle vivant - Ruffec
21 septembre 2019 - Festival Jacques a dit / Carros (06)
22 et 23 novembre 2019 - Maif Social Club, Paris (75)
11 février 2020 - L’Avant Scène / Cognac (16)
2 avril 2020 - La Ferme des jeux / Vaux-le-Pénil (77) (reporté)
3 juin 2020 - Traverse ! / Pamproux (79) (reporté)

Articles de presse :

www.larevueduspectacle.fr
par Jean Grapin - Vendredi 1 mars 2019

Ouest France
par Agnès LE MORVAN le 5 avril 2019

Le télégramme

Sceneweb.fr

 

En juin 2017, avec la complicité du festival Chahuts à Bordeaux, Nicolas Bonneau convie Noël Mamère, alors encore député maire de Bègles à une rencontre inédite, sur un plateau de théâtre. 

Suite à la proposition des Carrés-Colonnes et du Liburnia et à l’envie réciproque de Noël Mamère et de Nicolas Bonneau de poursuivre cette rencontre, ce projet d’abord impromptu continue finalement sa route.

Nicolas Bonneau part “en résidence” au coeur de la vie de l’homme politique, le suit, l’accompagne, le questionne sur sa pratique. Il s’intéresse à son “monde”, à la recherche du sensible, au-delà des clichés et des idées reçues. Noël Mamère se prête au jeu, se laisse approcher, se confie peut-être… Il s’agit pour chacun de prendre le temps de se découvrir véritablement et de livrer un récit de cette rencontre. Il ne s’agit pas d’une forme figée, mais d’une conversation qui se nourrit de l’actualité, une forme à tiroirs dans lesquels l’un et l’autre piochent, en fonction du moment, de l’actualité politique, du public, des lieux… 

S’entrecroisent alors des moments intimes de l’homme, sa vie de journaliste, sa vie politique, des questions/réponses sans concession, des joutes, des lectures, des portraits. 

Se déroule sous nos yeux, trente années de vie publique et de mémoire collective: une campagne présidentielle, le premier mariage gay, vingt-trois ans à la Marie de Bègles, des tribunes à l’assemblée nationale, un fauchage d’OGM.  On y croise Pierre Desproges, Daniel Cohn-Bendit ou Pierre Mendès-France. L’ancien journaliste réapparait et se fait à son tour interrogateur malicieux. 

Se dessine enfin une vie politique engagée et libre, les portraits de deux générations qui se questionnent sur le sens du mot politique, de l’engagement citoyen et de la transmission. Expliquer la complexité du monde, parler de justice et de désobéissance civile, et continuer à nous demander comment vivre ensemble. 

Lors de chaque représentation, l’auteure Caroline Melon établira un protocole dramaturgique différent du précédent, afin de faire de cette conversation un moment à chaque fois singulier et unique, un moment de jeu, de joute et de liberté de parole.

Une vie politique s’inscrit en écho aux rencontres et collectages qui ponctuent le travail de Nicolas Bonneau - et plus spécifiquement ici le travail préparatoire à la création de Qui va garder les enfants ? Création janvier 2019.

 

-----------------------------------------------------------------------

AVEC L'ÉCUMERIE

ESTRANS
L’écumerie, 2017

La jeune et fort prometteuse compagnie L’écumerie, basée sur l’île de Noirmoutier, convie Caroline Melon en regard extérieur lors de quelques jours de résidence à Notre-Dame-de-Monts autour d’Estrans, création entre paysage et propositions protéiformes assumées.

DEPUIS QUE L'HOMME A TUE LES SIRENES
État des lieux de phénomènes sous-marins
L'Écumerie
Collaboration artistique Caroline Melon

-----------------------------------------------------------------------

AVEC OLIVIER VILLANOVE

ICI, MAINTENANT?
par l'Agence de géographie Affective
Révélatrice de lieux désaffectés - Caroline Melon

Ici, maintenant ? est le portrait sensible et sonore d’un lieu.
Qu’est ce qu’un lieu nous raconte, habité de ses souvenirs et révélant plusieurs strates d’histoires ?
Comment la transformation d’un lieu, ou son effacement nous interroge-t-il sur notre rapport au monde ? 
« Ici, maintenant ? », c’est une mise en situation dans un lieu choisi pour son histoire, ses rumeurs, ses usages passés et sa fonction présente, ainsi que ses  projections, sa capacité à rassembler et à créer de l’imaginaire à partir du rée

----------------------------------------------------------------------- 

ENGAGEMENTS ASSOCIATIFS 

AVEC LES ARAIGNÉES PHILOSOPHES

A partir d’une rencontre collective avec une œuvre d’art, les araignées philosophes inventent des espaces poétiques pour faire résonner et raisonner l’expérience esthétique et l’expérience ordinaire de chaque enfant spectateur et/ou lecteur. Sous la forme d’ateliers, de jeux ou de conférences de philosophie, ces temps partagés sont l’occasion de la mise en route de réflexions poétiques, émotionnelles et citoyennes invitant chaque enfant et adulte à penser par lui-même et avec les autres.

https://www.facebook.com/LesAraigneesPhilosophes/

© Élea Desmots (L'écumerie)